• Our Films

    Ouverts sur le monde, politiques et cinématographiques

    La Saison des tourteaux

    de Martin BENOIST (2020 - 52')

    Retrouvez le film en replay sur France 3 ici.

    https://www.telerama.fr/television/sur-france-3-lheure-d-une-oasis-documentaire-6667353.php

     

    Derrière la falaise d’Étretat, Christophe, malvoyant profond, pêche « à la tâte » tourteaux et homards, dans un espace quasi lunaire où personne ne s’aventure. À ses côtés, nous faisons l’expérience de ce que Christophe ressent, à commencer par la beauté du paysage.

     

    The Crab Season

    Behind the Étretat cliff, Christophe, who is profoundly visually impaired, fishes "à la tâte" crabs and lobsters in an almost lunar space where no one ventures. At his side, we experience what Christophe feels, starting with the beauty of the landscape.

    Une production Tell Me Films / Pays des Miroirs avec la participation de France Télévision. Avec l’aide au développement et à la production par la Région Normandie en partenariat avec le CNC et en association avec Normandie Images. Avec le soutien de la bourse Brouillon d’un rêve de la SCAM, de la Fondation Valentin Haüy , de la PROCIREP – Société des producteurs et de l’ANGOA, de CECIAA, de Normandie Fraîcheur Mer, du Comité Régional des Pêches Maritimes de Normandie  et du Crédit Agricole Normandie.

     

    Retrouvez notre dossier de presse ici

    Retrouvez les images téléchargeables du film ici

     

    Crédit photographique : ©Photo_Alexandra-FLEURANTIN

    Chronique de la terre volée

    de Marie DAULT (2020 - 120’)

    À Caracas, au Venezuela, les habitants des bidonvilles peuvent obtenir la propriété de la terre en échange de l’histoire de leur vie dans le quartier. Où l’on verra comment un décret de Chavez, en procédant à la régularisation des barrios (quartiers de favelas), a enclenché l’écriture de milliers de chroniques révélant l‘histoire de tout un pan de la capitale jusqu’ici escamoté et déprécié, qui pour la première fois tente de prendre sa place dans l’histoire, la géographie et la politique de la cité

     

    Chronicle of the Stolen Land

    In Caracas, the capital of Venezuela, people living in shanty towns can now obtain the ownership of their land in exchange for an account of their lives in the area. Now we will see how the Chavez Law, by ordering the regularization of the "Barrios" (favelas districts), has given rise to thousands of narratives about life in one of the most run down and forgotten parts of the capital, which for the first time ever is attempting to gain its place in the history, the geography and the political world of the city.

     

    Prix de L’Institut Français (Louis Marcorelles) à Cinéma du Réel 2020.

     

    Une production Tell Me Films / Pays des Miroirs. Avec l’aide au développement et à la production de la Région Normandie, en partenariat avec le CNC, l’aide après-réalisation de la Région Ile-de-France et l’aide à la Conception de la Région Nouvelle Aquitaine. Avec l'aide à l'écriture, au développement et au développement renforcé du Fonds d’Aide à l’Innovation audiovisuelle du CNC. Et le soutien au développement de la PROCIREP et de l’ANGOA. Lauréat de Périphérie « Cinéastes en Résidence » et d’une bourse « Brouillon d’un rêve » de la SCAM.

    Les meilleurs poètes ne gagnent jamais

    de Matthieu SIMON (2019 - 52’)

    Portrait d’une bande de Normands qui, chaque semaine, se retrouvent dans de petits troquets pour partager leur passion du slam, à mi-chemin entre poésie, chanson, hiphop, stand-up et parole libre. Des joutes compétitives, aux ateliers d’écriture, en passant par les lieux d’inspiration, Érico, la jeune Marion Chaussette et leur groupe de potes, nous livrent le territoire intime de leurs créations et nous invite à un voyage mettant en scène des valeurs humaines universelles : le dépassement de soi, la solidarité, l’amitié, la quête existentielle.

     

    The Best Poets Never Win

    A group of friends from Normandy get together every week in small bars to share their passion about slam music, which finds its place between poetry, song, hip-hop, stand-up performance and free speech. It is from inspirational places and through competitive jousts in writer’s workshops that Erico, young Marion Chaussette and their friends open the doors to let us into the intimate world of their creations.

    They beckon us into a journey that will sail through universal values: self-improvement, solidarity, friendship, and an existential quest.

     

    Une production Tell Me Films/Pays des Miroirs/France Télévisions (France 3 Pôle Ouest). Avec l’aide à la production du Conseil Régional de Normandie, en partenariat avec le CNC. En partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée. Première diffusion : le 18 février 2019.

    Le Ressac

    d’Anne-Laure DE FRANSSU (2019 - 134’)

    Face à l'immensité dévastée du camp de Rivesaltes, je suis saisie par le silence. Au coeur de l'îlot F, des sons de pelles mécaniques surgissent : c'est un Mémorial qui se construit. Le ressac donne à voir comment la transformation de ce paysage engendre la naissance d'une parole.

     

     

    The Backwash

    Facing the devastated immensity of the camp of Rivesaltes, I am seized by the silence. In the heart of the "îlot F", sounds of mechanical shovels arise: it is a memorial that is built. The back reveals how the transformation of this landscape generates the birth of a word.

     

    Une production Tell Me Films / Pays des Miroirs / Corto Pacific/TV Sud. Avec l’aide au développement et à la production de la Région Normandie, en partenariat avec le CNC. Avec l'aide à l'écriture et au développement du Fonds d’Aide à l’Innovation audiovisuelle du CNC.

    Alcool, drogues, médicaments et Rock'n Roll

    de Matthieu SIMON (2018 - 69’)

    Au hasard de leurs errances quotidiennes, le film nous entraîne dans les itinéraires croisés de Magness et Jean Bon, et évoque la singularité de leur quête artistique et existentielle. A travers ces destins personnels, il parcourt les territoires intimes de ces artistes : le monde de la nuit et de ses ivresses variées, celui de la photographie, de la musique et de la scène slam, l'ambiance glam punk du roller derby. L'art apparaît alors comme une forme de reconquête de soi où Magness et Jean Bon découvrent le moyen de leur salutaire affranchissement.

     

    Alcohol, Drugs, Pills and Rock’n’roll

    The documentary follows Magness and Jean Bon, two wanderers whose paths have crossed, as they search for their own existential and artistic purposes.

    Through them, the film takes us into their intimate territories: Night life and its various drunken extravagances, the world of photography, of music and slam performance, and the glam-punk atmosphere of roller-derby. In this way, art is used as a tool for self recovery, where Magness and Jean Bon find a way towards their salutary emancipation.

     

    Une production Tell Me Films/Pays des Miroirs. Avec l’aide à l’écriture et à la production de la Région Normandie, en partenariat avec le CNC avec le soutien du Pôle Image Haute-Normandie et de la Maison de l’Image Basse-Normandie. Avec le soutien de la SACEM, en partenariat avec le Pôle Image Haute-Normandie. Sélectionné au Festival de films et débats Résistances 2018 de Foix, thème "Fous à délier".

    Gens des blés

    de Harold VASSELIN (2017 - 78’)

    Une histoire de blé et d’Homme.

    Pierre est biotechnologue, Florent est paysan bio, Isabelle est agronome. Chacun d’eux travaille à la création de nouveaux blés, mais ils le font de manière bien différente...

    Quels mondes sèment-ils à l’heure où s’intensifient les mutations agricoles ? Face à des enjeux alimentaires et économiques planétaires, des choix s'imposent, questionnant notre rapport à la plante, à la terre, à la technologie.

    Q​uel blé rêver pour demain ? Pour quelle société ?

    facebook/gens-des-bles

     

    Wheat People

    A story of Man and Wheat.

    Pierre is a biotechnologist, Florent is an organic farmer, Isabelle is an agronomist. Each of them strives to create new kinds of wheat, all in their own way. At a time when agriculture is changing at a fast rate, what world are they trying to shape?

    Facing planetary economical and dietary challenges, they will have to make choices which will question the human relationship with the earth, the plant itself and modern technology.

    What kinds of wheat can we hope for, in tomorrow’s world? For which society?

     

    Une production Pays des Miroirs/Tell Me Films., avec BIP TV. Avec l’aide à l’écriture, l’aide au programme de développement et l’aide à la production du Conseil Régional de Normandie, l'aide à l'écriture et au développement du Fonds d’Aide à l’Innovation audiovisuelle du CNC. Avec le soutien de Ciclic-Région Centre. En partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée. Avec le soutien du Conseil Départemental du Calvados (O.D.A.C.C.) et de la PROCIREP - Société des Producteurs, de l’ANGOA – AGICOA. Sélectionné au Festival International du Film de l'Environnement FReDD 2018, à Regards sur la Ruralité (Aunay sur Odon), aux Rencontres de Die – Ecologie au quotidien (Drôme), au Festival Ciné Action! (Rennes), au Mois du documentaire (Le Havre, Gournay). Sortie nationale en septembre 2018.

    La Mécanique des flux

    de Nathalie LOUBEYRE (2016 - 83’)

    Aux frontières de l’Europe, des hommes et des femmes, déterminés, se battent pour surmonter les barrières que l’UE leur oppose. Avec pour seules armes la force de leurs rêves et leur vitalité, ils affrontent une violence qui ne dit pas son nom, décidant ainsi de leurs vies, envers et contre tout. Un autre regard, à la fois proche, sensible et cinématographique, sur cette réalité.

    Sortie nationale le 31 août 2016.

     

    Flow Mechanics

    At the borders of Europe, strong women and men struggle to overcome barriers imposed by the E.U.. With the strength of their dreams as their only weapon, and against all odds, they confront an evil that does not give its name in order to keep control of their lives. This new cinematic work provides another close, at times sensitive, outlook on this reality.

     

    Une production Pays des Miroirs/Tell Me Films.. Avec le soutien à l'écriture du Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine et de Normandie, l'aide à l'écriture, au développement et au développement renforcé du Fonds d’Aide à l’Innovation audiovisuelle du Centre National du Cinéma et de l'Image Animée, et l'aide au programme de développement du Conseil Régional de Normandie. Avec le soutien de la Région Ile-de-France et du Conseil Départemental du Calvados (O.D.A.C.C.). Grand Prix du Jury Lycéen et Mention du Jury Fleury-Mérogis du Festival International des Droits de l’Homme (Paris, France). Autres festivals : Movies that Matter Festival (La Haye, Pays Bas), Doxa (Vancouver, Canada), EDOC (Equateur), The Norwich Radical (Norwich, Angleterre), Biografilm (Bologne, Italie), Zones portuaires (Saint Nazaire), Festival de Cinéma de Douarnenez, Cinemigrante (Buenos Aires, Argentine), Festival Interférences (Lyon), Festival du Film Nancy-Lorraine, etc. Sortie nationale le 31 août 2016 (Juste Distribution) : 11.000 spectateurs.

    Didar

    (enfants des rues d'Iran)

    d’Ali BADRI (2016 - 51’)

    Il y a 30 ans, lorsque j’ai quitté l’Iran pour la France, j’ai emporté avec moi le conte Rouba le Renard. Adulte, je suis devenu conteur et ce conte persan que ma mère m’avait raconté, s’est transformé au contact des enfants français. Aujourd’hui, je reviens à Ahwaz, la ville de mon enfance, où je décide de conduire des ateliers auprès d’enfants des rues. Avec l’aide d’un peintre et d’une comédienne, nous les invitons à se réapproprier un mode de création et d’expression qui leur est devenu étranger.

     

    Didar, Street Children of Iran

    Thirty years ago when I left Iran to come to France, I brought the tales of « Rouba the Fox » with me. As an adult, I became a storyteller, and this Persian tale that my mother had told me so many times, changed as I told it to french children. Today, I return to Ahwaz, the city of my childhood, where I decided to conduct workshops with street children. With the help of a painter and an actress, we invite them to rediscover their ability to create and express themselves through art, which they are no longer accustomed to doing.

     

    Une production Pays des Miroirs/Tell Me Films/Cinaps TV. Avec l’aide à l’écriture et l’aide au programme de développement du Conseil Régional de Normandie. En partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée. Avec le soutien du Conseil régional de Normandie, du Conseil Général du Calvados (O.D.A.C.C.), de la PROCIREP - Société des Producteurs, de l’ANGOA – AGICOA, du Commissariat général à l’égalité des territoires et de Images de la Diversité (CNC).

    Scène de moisson

    de Harold VASSELIN (2016 - 9’)

    Scène de moisson évoque la longue histoire du blé et de l'homme, et les nombreuses représentations de cette relation dans l'histoire de l'art. C’est une méditation sur l'acte agricole, en un moment où celui-ci est profondément (et douloureusement) transformé.

     

    Harvest Scene

    Harvest Scene is about the long, shared history of Mankind with wheat, and its numerous representations through Art History. It is a reflection on the agricultural act, a moment when it is deeply (and painfully) transformed.

     

    Une production Pays des Miroirs/Tell Me Films. Avec le soutien de La Diagonale Saclay et de Universcience/La Villette (bourse ESTIM).

    Semeurs, semeuses

    de Harold VASSELIN (2014 - 30’)

    Le débat sur la privatisation du génome des plantes a souvent pris le nom de « guerre des semences ». Mais est-ce une guerre, vraiment ? Les humains travaillent les plantes depuis des millénaires. Mais les biotechnologies changent-elles la donne ? Comment est pilotée la recherche ? Pour quel projet ? Pour quelle nourriture de demain ? Certains chercheurs décident de travailler en interaction mutuelle avec les paysans. Ce faisant, ils proposent une manière différente de faire de la recherche. Ensemble Ils inventent une « recherche participative ». Le film rend compte d’une telle aventure. Avec humour, avec passion, six paysans et une agronome disent leur engagement, personnel et collectif, au sein de la longue histoire de la domestication végétale. Si différents, et pourtant ensemble, ils œuvrent pour la biodiversité cultivée…

     

    Sowers

    The debate on the privatization of the genome in plants was often called "The war of seeds". Is it really a war, though? Humans have been working with plants for thousands of years, but are things different now that we have biotechnology? How is research conducted? For what purpose? For what kinds of food ? Some researchers have decided to work directly with the farmers. In doing that, they found a new way to do research. Together they invented "participative research". This film recounts this adventure.

    It is with humor and passion that six farmers and an agricultural engineer tell us about their personal and collective commitment to the domestication of plants. Although they are all different, they work together towards the culture of biodiversity.

     

    Une production Pays des Miroirs/Tell Me Films., avec la Fondation Sciences Citoyennes. Avec le soutien de la Fondation Léa Nature, Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable et de l'Energie (MEDDE) Projet RESORIV. En compétition officielle aux Rencontres Cinéma-Nature de Dompierre-sur-Besbre 2015.

    A contre-courant

    de Nathalie LOUBEYRE (2014 - 52’)

    Depuis le milieu des années 1990, plus de 20000 migrants sont morts en tentant de gagner l’Europe, dont une grande partie en Méditerranée. En juillet 2012, la coalition euro-africaine Boats4People affrète un bateau de la solidarité pour exercer un droit de regard citoyen en mer et pour défendre la liberté de circulation.

    www.acontrecourant-lefilm.com

     

    Against the tide

    In the middle of the 1990s, more that 20 000 migrants died trying to get to Europe, mostly in the Mediterranean sea. In July 2012 the Euro-African coalition Boats4People chartered a "solidarity boat" in order to give rights to citizens to keep watch, and defend the freedom of traffic at sea.

     

    Une production Pays des Miroirs/Tell Me Films.. Avec la participation de Boats4People et le soutien de la Fondation Rosa Luxembourg. Sélectionné au LampedusaInFestival 2014. Distribution internationale : Flame Distribution.

    L'Enfance de l'Art

    de Bertrand AMIOT (2014 - 90’)

    La compagnie de théâtre Les Enfants Perdus, produit des spectacles professionnels joués par des enfants qui ne sont jamais montés sur scène. Je m’immerge au sein de ce petit collectif, pour faire vivre leurs réussites, leurs échecs, les doutes, les relations qui naissent, et pour finalement nous interroger sur la place de l’enfant dans notre société et le regard que nous portons sur eux.

     

    A childhood of Art.

    The theatre company called "The Lost Children" produces professional shows which are performed by children who have never before been on stage. Slipping gently into this little community, I observe the budding relationships, the victories, failures, and doubts, so as to question the status of children in our modern society and how we look upon them.

     

    Avec l'aide à l'écriture de la Région Basse-Normandie (et le CNC).