• Nous sommes fiers et heureux d’avoir reçu le Prix de l’Institut Français

    "Louis Marcorelles", remis par le Festival Cinéma du réel

    à notre long métrage documentaire Chronique de la terre volée,

    réalisé par Marie Dault et produit par Tell Me Films et Pays des Miroirs.

     

    Dans ce moment si compliqué, nous sommes reconnaissants que le Festival Cinéma du Réel ait pu donner une si belle visibilité à notre film grâce au travail réalisé par Catherine Bizern, Olivia Cooper-Hadjan et toute l'équipe du festival, ainsi que les membres du jury.

    Nous voyons dans ce prix une invitation à défendre une certaine vision du cinéma et de l'humanité,

    plus que jamais nécessaire en ces temps

    où nous sommes contraints de nous éloigner les uns des autres.

     

    « La belle énergie du film et de ses protagonistes nous embarque dans un quartier de Caracas avec une histoire d’une force rare. Cette figure de femme qui lutte contre l’adversité avec générosité et dignité est très belle. Le film touche à des enjeux complexes et universels, et il ouvre une brèche d’espoir avec une maitrise dans la narration. ».

    (Jury Cinéma du Réel)

     

    « Mais le combat ultime de cette femme, dont les gestes semblent relever de la fiction, réside dans son féminisme. En plus d’être pauvre et de s’attaquer à des rouages administratifs qui la dépassent, elle défend, comme elle le peut, les droits des femmes, et de l’autogestion, durant son aventure. Trop beau. » (Libération)

     

    « Victorieux de la compétition française du Cinéma du réel, le film de Marie Dault s'immerge dans un "barrio" de Caracas entre survie et quête d'une existence officielle. (…) Marie Dault réussit habilement à faire comprendre les profondes racines de la foi révolutionnaire qui anime encore les « barrios ». (Elle) donne de l'ampleur et des nuances à la restitution empathique (…) d'un microcosme incarné par son personnage principal. » (Cineuropa)

     

    Rendez-vous prochainement en salles pour découvrir Chronique de la terre volée !

     

     

    Tell Me Films renvoie à cet instant fébrile et excitant où le spectateur s’abandonne à l’inconnu du film à venir… Il rappelle aussi ce moment durant lequel le producteur invite un auteur à lui confier l’histoire qu’il a en tête et la forme qu’il va emprunter. Parfois, quelque chose comme de la magie opère, et l’auteur et le producteur rêvent ensemble le même film.

     

    Au sein de Tell Me Films, Laurent Alary et Eric Jarno privilégient les projets qui interrogent nos valeurs dans le monde d’aujourd’hui. Pour cela, nous apportons un soin particulier à l’écriture afin de faire émerger des documentaires de création originaux dans leur forme.